Qu’il procure la chaleur et l’allure conviviale d’un vieux gant de base-ball bien patiné.

C’est en ces termes que Charles Eames a défini le fauteuil Lounge qu’il a créé en 1956 avec Ray son épouse. Ce fauteuil est l’aboutissement d’une longue recherches techniques.

La technique du moulage et du cintrage

Pourquoi évoquer les techniques de moulage et de cintrage dans l’histoire du Fauteuil Lounge ? Parce que ce sont elles qui sont à l’origine de la technique de fabrication de ce fauteuil.

Avant guerre, Charles et Ray Eames travaillent en Californie pour le compte de la MGM pour qui ils fabriquent des décors en contreplaqués.

Pendant la Seconde Guerre Mondiale, la marine américaine a fait appel à Charles et Ray Eames pour créer notamment une attelle légère, modulaire et pouvant facilement être produit en masse. 5000 exemplaires de cette attelle seront produits.

Grâce à l’accès à la technologie militaire, les Eames ont pu parfaire leur technique de contreplaqué moulé qui aboutira en 1956 à la création de leur best-sellers : le Fauteuil Lounge vendu à 6 millions d’exemplaires.

1956 : l’arrivée du Fauteuil Lounge

chair-lounge

Le Fauteuil Lounge, sans oublier son inséparable repose-pieds Ottoman, sont le résultat de plus de 10 ans d’expérimentation techniques autour du moulage et du cintrage du bois.

Le tout premier modèle du fauteuil des Eames a été réalisé pour le compte du réalisateur Billy Wilder, un de leurs amis qui souhaitait pouvoir faire de courtes siestes sur le plateau de ses films pour se ressourcer.

(source Sonett72)

Ce tout premier fauteuil a servi d’inspiration au Fauteuil Lounge. Le confort est l’élément primordial de cet ensemble : trois coques pour l’assise et le dossier, une pour le repose-pieds. Le fauteuil est fait de palissandre moulé et de coussins en mousse recouverts de cuir.

Les espaces entre assise et dossier soutiennent sans toutefois contraindre. Le système de fixation utilisé permet une grande flexibilité permettant de s’incliner ou de se balancer à son gré.

Les premiers modèles se reconnaissent aux 5  couches de plaquage, contre 7 pour les modèles actuels.

Le Fauteuil Lounge aujourd’hui

Aujourd’hui et depuis toujours, le Fauteuil Lounge est produit de manière officielle par deux fabricants  Vitra pour l’Europe et Herman Miller pour le marché américain. La forme des piétements ainsi que d’autres petits détails permettent de différencier les deux productions.

Vitra fabrique le Fauteuil Lounge de Charles et Ray Eames en deux tailles : aux dimensions classiques et désormais dans une version plus grande.

Par ailleurs, les différentes assemblages de revêtements en cuir, de coques en bois, notamment palissandre, noyer, frêne et de piètements sont complétées par une nouvelle édition blanche.

On peut voir ici une vidéo, en anglais, montrant la fabrication du fauteuil et du repose-pieds.

Tout comme les chaises LC 4 de Le Corbusier et S de Verner Panton, ce fauteuil et son repose-pieds sont  exposées dans la collection permanente du Moma de New-York, preuve de son importance dans l’histoire du design.

Et vous, avez-vous essayé ce fauteuil ?

Fauteuil Lounge de Charles et Ray Eames
Tagged on: